Jacques Solé : disparition d'un historien éclectique

Jacques Solé, mort le 9 mai 2016 à 84 ans, était un historien moderniste d'une grande curiosité. En attestent ses ouvrages sur L'Amour en Occident (Complexe, 1984), L'âge d'or de la prostitution (Plon, 1993), Révolutions et révolutionnaires en Europe : 1789-1918 (Gallimard, 2008) et De Luther à Taine : essais d'histoire culturelle, paru en 2011 aux Presses universitaires de Grenoble, ville où il enseigna longtemps, avec une parenthèse de dix ans au Burkina-Faso.

A lire :

« Les troubadours ou l'amour passion », Jacques Solé, Les Collections de L'Histoire n°5, juin 1999, p.52.

« Traite des Blanches : la mondialisation du trafic », Jacques Solé, L’Histoire n°264, avril 2002, p.54.

« 1789. Les quatre coups », Jacques Solé , Les Collections de L’Histoire n°25, octobre 2004 p.26.