Expositions

  • Roman d'une garde-robe

    Jusqu'au 16 mars au Musée Carnavalet, imaginez-vous pousser la porte de l’une des plus grandes maisons de haute couture parisiennes au début du siècle dernier… Alice Alleaume, première vendeuse de 1912 à 1923 chez Chéruit, 21, place Vendôme, vous reçoit et vous propose de réaliser vos rêves les plus fabuleux…Ainsi, cette exposition hors les murs du Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris, Roman d’une garde-robe, le chic d’une parisienne de la Belle Epoque aux années 30.

    Cette garde-robe exceptionnelle, présentée pour la première fois, est celle d’Alice Alleaume. Elle révèle des robes griffées Chéruit, Worth et Lanvin, des chaussures du soir d’Hellstern, des chapeaux d’Alphonsine, Marcelle Demay, Madeleine Panizon, Le Monnier, des bandeaux du soir de Rose Descat, des bijoux…

    L’influence familiale, la maison Chéruit et la place Vendôme, la vie professionnelle et les goûts de cette parisienne à la mode rythment le parcours de l’exposition. Et c’est tout le milieu de la couture, auquel la famille d’Alice Alleaume fut étroitement liée dès le Second Empire, qui se dévoile peu à peu.

    Manuscrits et documents, carnets de vente et listes de clientes font revivre Alice, Adèle, sa mère « couturière en robes » et Hortense, sa sœur aînée, elle-même première vendeuse chez Worth, rue de la Paix. À travers les dépôts de modèles et échantillons des Archives de Paris, défilent les collections Chéruit été et hiver ; tandis que peintures et estampes du musée Carnavalet évoquent la rue de la Paix et la place Vendôme, temples du luxe, avant la guerre de 1914-1918.

    Outre le caractère patrimonial et la qualité esthétique des pièces, cette collection - entrée récemment au Palais Galliera - raconte l’histoire, d’une famille, d’une parisienne, d’une maison de couture et compose le roman d’une garde‐robe.

  • Initiés au bassin du Congo

    Le musée Dapper présente, jusqu'au 6 juillet, les pratiques initiatiques, pour les garçons et pour les filles, dans le bassin du Congo.

  • Art Déco, le style Made in France

    Né de l’impulsion des créateurs français tels que les architectes Henri Sauvage, Robert Mallet-Stevens, Pierre Patout, les décorateurs André Véra, Louis Süe, André Mare et Jacques-Émile Ruhlmann, le couturier Paul Poiret ou encore le sculpteur François Pompon, il est le fruit d’une vision d’ensemble émanant de champs artistiques variés. Jusqu'au 3 mars.

  • L'obélisque ouest

    L'odyssée du plus vieux monument de Paris, de Louxor à la place de la Concorde. J'ausqu'au 6 juillet au Musée national de la Marine.

  • Lyon centre du monde

    «Une grand oeuvre de paix en l'honneur de Lyon et de la France. » C'est ainsi qu'Edouard Herriot, alors maire de Lyon, qualifie l'Exposition internationale urbaine qu'il inaugure dans sa ville, le 12 mai 1914... Le [...]

  • Ce que disent les images des ghettos

    Des photos de propagande aux clichés volés à la surveillance allemande : regards sur les ghettos. Jusqu'au 28 septembre au mémorial de la Shoah.

  • Une forteresse normande

    Vingt ans que la Société métallurgique de Normandie a fermé. Le musée d'histoire de Caen retrace ses 75 ans d'existence jusqu'au 21 avril.

  • La vieille Russie en couleurs

    Le musée Zadkine retranscrit jusqu'au 13 avril l'odyssée du photographe Procoudine-Gorsky.

  • Puissante Cerveteri

    Le Louvre-Lens redécouvre jusqu'au 10 mars le développement de cette grande cité étrusque à vocation maritime, puissante et peuplée, son histoire politique et culturelle,ses relations avec les grands centres du littoral méditerranéen, du Proche-Orient à l'Afrique du Nord, de la Grèce au Sud de la France en passant par Rome..

  • Radio et résistance pendant la seconde guerre mondiale

    « Le grand duc vole de nuit », « Le dentiste est enragé », « Vercingétorix a quitté Alésia »... Le musée de la Résistance et de la déportation du Cher reviste jusqu'au 9 mars ces phrases poétiques ou incongrues que l'on associe à l’écoute clandestine des programmes radio de la BBC pendant la Seconde Guerre mondiale. Bien qu'on les connaît tous, on ne mesure guère aujourd’hui l’enjeu que revêtent alors pour la Résistance ces messages codés, unique moyen de communication direct avec les Alliés. On sait rarement que leur emploi fut imaginé par un agent français des services secrets britanniques opérant dans l’Indre…

  • Histoire et mémoire des fusillés pour l'exemple

    Jusqu'au 22 mars, l'hôtel de ville de Paris consacre une exposition aux fusillés de la Grande Guerre.

  • Auguste

    Il est devenu, en 27 av. J.-C., le premier empereur romain. Son règne dura quarante ans. Quarante années au cours desquelles il fonda une nouvelle ère, incarnant un message de paix après des décennies de guerres civiles, [...]

  • Le Nôtre, du rêve à la réalité

    Le Château de Versailles consacre jusqu'au 24 février une exposition consacrée à l'homme, jardinier, dessinateur, architecte, paysagiste et urbaniste... Tout en brisant les idées reçues, André Le Nôtre, l'homme et son influence, sont revisités à travers des documents et chefs d'œuvre de la main de celui qui hissera à son apogée le jardin à la française.

  • Le paquebot France

    Jusqu'au 28 février, le Musée d'art et d'industrie revisite un emblème des années 1960, le luxe made in France, sa construction, son inauguration, sa première traversée, les grèves, les accidents, le France devenu le Norway; le démantèlement...

  • Joyeux Étrusques

    Jusqu'au 9 février, la découverte de nombreuses et magnifiques tombes étrusques au XIXe siècle a eu tendance à focaliser l'approche du monde étrusque sur leurs coutumes funéraires. Cette belle exposition tient à mieux les [...]

  • A quoi rêve la Renaissance ?

    La fascination des artistes de la Renaissance pour le monde onirique, son ambivalence et ses mystères. Jusqu'au 26 janvier au Musée du Luxembourg.

  • C'était l'Indochine

    En France, on disait simplement : Indochine. Mais, dans la vaste péninsule, les Français découvraient une réalité bien plus riche. Jusqu'au 26 janvier au musée de l'Armée.

  • Leçon d'histoire mexicaine

    Sous le pinceau de Kahlo et de Rivera.

  • Punk, une déferlante musicale et esthétique

    De 1976 à 1980, en Europe, le punk émerge, vit et disparaît. Énergie, provocation et urgence sont ses principes qui font de chaque punk un créateur potentiel. Avec « Euro Punk », la Cité de la Musique consacre jusqu'au 19 janvier 2014 une exposition à un mouvement plus artistique que politique.

    Affiche Europunk
  • Et Angkor devint mythe

    Comment les temples d'Angkor et le patrimoine khmer ont été redécouverts et présentés au public lors des Expositions universelles et coloniales ; 250 sculptures, peintures, moulages rendent compte des premiers contacts du [...]