Note au lecteur

"L'Histoire a décidé de mettre à votre disposition, sur son site internet, tout le contenu de ses archives du n°1 (mai 1978) au numéro 238 (décembre 1999). La rédaction demande votre indulgence pour les coquilles et autres erreurs dues à une numérisation qu'il nous faudra un peu de temps pour corriger complètement. Ce contenu est offert à nos fidèles abonnés identifiés.

Bonne lecture.

Bimbia, port négrier

8 000 Afro-Américains, dont Spike Lee, Quincy Jones ou l'ex-secrétaire d'État Condoleezza Rice, auraient identifié leurs origines camerounaises grâce à des recherches ADN. Le principal port de départ était Bimbia, d'où plus de 1 million d'esclaves partirent vers la Jamaïque, les États-Unis, le Brésil. Des vestiges témoignent de son passé négrier mais le site reste peu connu : le Cameroun a demandé son inscription au patrimoine mondial de l'Unesco.

Pour lire la suite (statut: Abonnés uniquement)

L'intégralité de l'article est proposée aux abonnés du magazine papier.

Article verrouillé

  • Si vous êtes abonné, identifiez-vous en haut à droite de la page afin de profiter de cet avantage.
  • Votre numéro d'abonné doit être renseigné au niveau de votre profil.
  • Si vous n'êtes pas encore abonné, abonnez-vous sur www.sophiaboutique.fr